Approximations post-coloniales du droit international en Amérique latine et dans les Caraïbes

Du 23 au 25 juin 2016, j’ai participé au colloque « Approximations post-coloniales du droit international en Amérique latine et dans les Caraïbes » qui avait lieu à l’Universidad nacional autónoma de México dans la ville de Mexico (Mexique). Ce colloque réunissait des chercheures-eurs des Amériques, principalement en provenance du Mexique, du Brésil et de la Colombie. Le colloque était co-organisé par la Universidad nacional autónoma de México (UNAM), l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’Universidade de Brasília (UNB).

13439233_10153653350002647_4392241847081824393_n (1)

13524554_10153650345622647_3952953012193920842_n

13580525_749228288552752_4973373846208865027_o

 

Overcoming the Sociological Problematization of Latin America

Overcoming the Sociological Problematization of Latin America

Dimitri della Faille

Piece published on September 15, 2015 at: http://www.panoramas.pitt.edu/content/overcoming-sociological-problematization-latin-america

More than ten years ago I started to reflect on how sociology is seizing Latin America as an object of study. My goal was to acquire more knowledge about sociology in and about Latin America. But, perhaps at least as importantly, my goal was also to understand how sociology is representing the region and how it is participating in its transformation. At a more conceptual level, I was interested in how sociology selects social problems and suggests social change. Ultimately, this is helping me forge opinions about knowledge and social sciences.

For many reasons, some of which are presented in this text, I think Latin America should be protected from sociological problematization or the process by which social phenomena are represented in terms of problems. Here, I would like to reflect on social science and society. This is not just a summary of my major findings. I am using this summary as an excuse to discuss on the problematization of Latin America. Let me start by briefly summarizing some of my research results and then by reflecting on problematization and the colonialism of knowledge. To do so, I will be attempting to answer the question “Should we protect Latin America against sociology?”

Sociological Representations of Latin America

I did my dissertation on United States sociology about Latin America between 1945 and 1970, in the context of the Cold War. I did my post-doctoral research on Mexican sociological literature published between the 1980’s and the first decade of the 2000’s. I conducted this research using various methodologies including interviews, analysis of historical documents and computer assisted text analysis. This work has resulted in around ten scientific articles published in English, Spanish and French; which some of the references are found here below.

Continuer la lecture de Overcoming the Sociological Problematization of Latin America

Un professeur de l’UQO observateur lors des élections au Chiapas

http://uqo.ca/medias-saint-jerome/nouvelles/7530

Le professeur Dimitri della Faille, du Département des sciences sociales de l’UQO, était observateur international invité lors des élections fédérales du Mexique qui se sont tenues le 7 juin 2015. Accrédité par l’Instituto nacional electoral du Mexique (Institut national électoral – INE), le professeur a assisté aux élections dans l’État du Chiapas dans le sud du Mexique.

dimitri_chiapas_2

L’État du Chiapas est régulièrement traversé par des conflits politiques entre différents groupes qui s’opposent aux politiques économiques et sociales mis en place par le gouvernement. La compagne électorale et les élections du mois de juin 2015 y étaient fortement contestées et de nombreux évènements de confrontations ont eu lieu pendant la campagne.

dimitri_chiapas_1

À l’invitation du Conseil électoral de la ville d’Ocosingo, le professeur Dimitri della Faille a pu avoir un accès privilégié à tous les bureaux de vote ainsi qu’aux fonctionnaires dans le but d’observer le déroulement des élections. Pour le professeur, cette observation lui aura permis de contribuer à sa compréhension des institutions politiques en Amérique. Sa présence aura aussi pu avoir comme effet de minimiser les tentatives de manipulation des élections. Dans ce contexte, il a produit un reportage photographique qui documente le processus électoral. Il est possible de consulter la galerie photo du professeur della Faille ici : Photos des élections au Chiapas « Pendant mon séjour, j’ai eu la chance de rencontrer des représentants des partis et de la société civile, j’ai assisté aux délibérations du Conseil électoral en plus d’observer le dépouillement des urnes. J’ai aussi assisté à certains actes de groupes ayant tenté d’empêcher la tenue des élections par le blocage des lieux de votes et par la destruction d’urnes », expliquait le professeur della Faille.

Le professeur della Faille est spécialiste en sociologie politique et dans l’étude de l’Amérique latine. Il n’en est pas à sa première expérience à titre d’observateur d’élections. En 2014, il avait aussi joué le même rôle, mais cette fois, c’était lors des élections nationales au Salvador. Ces expériences renforcent l’expertise du corps professoral de l’UQO dans le domaine de l’étude du développement international.