A Sociological Understanding of Neoliberal Discourses of Development

In this article, the author calls for a sociological understanding of neoliberal discourses of development and underdevelopment. The author criticizes the idea that the utterance of discourse is different than other social practices and also warns against understanding discourses solely as acts of deception. Using a critical stance, the author shows how ideologies are giving shape to development projects and how social change is effectively conducted through acts of communication. The author proposes different ways to analyze various discourses of neoliberal development. Giving several examples from the literature, he shows how discourse analysts have examined many aspects of neoliberal discourses of development and social change. Amongst ways to understand discourses of development the author presents the following: studying ethnical and racial biases, examining discourses as storytelling, looking at their specific stylistic codes, understanding discourses as social interaction and how they produce concerted actions, seeing them as fluxes and containers of ideas, criticizing their justification of social hierarchy and their reinforcing of social domination. Also are presented elements of examining statistics, machines and artefacts as elements of neoliberal discourses. The author calls for more militant uses of discourse analysis. In conclusion, the author also raises some methodological, ethical and epistemological issues of the analysis of discourses.

Publication available at https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02046915/document

 

Les “Morceaux choisis” comme enjeu dans la constitution de corpus textuels pour les sciences sociales post-positivistes

Des nombreux enjeux que pose la constitution de corpus, nous avons choisi de réfléchir ici aux « morceaux choisis » qui sont ces segments, extraits ou fragments de discours sélectionnés par idéologie ou par subterfuge qui confortent l’analyste dans ses attentes, hypothèses ou certitudes formées par ailleurs. Ces « morceaux choisis » sont, en fait, une opportunité d’amorcer une réflexion plus fondamentale sur l’accès à la connaissance par l’analyse du discours, sa nature et son utilité. La constitution de corpus textuels relève d’une pratique proche de celle de l’artisan ou du corps de métier. Dans ce texte, nous allons effectuer le parallèle entre la constitution du corpus par l’analyste et l’abattage et le commerce des animaux par les garçons-bouchers. Le texte se développe en trois temps. Premièrement, il s’agira d’envisager la constitution d’un corpus comme une entreprise de violence et de prédation dans lequel l’analyste joue un rôle primordial. Nous montrerons comment, à l’image de l’abattage d’un bœuf, le discours est transformé en morceaux et comment l’analyste triomphe, peut-être un peu trop facilement, face au discours. Deuxièmement, il s’agira de proposer des pistes de réflexion sur les différentes approches positivistes, néo-positivistes et post-positivistes qui peuvent fonder le sens et la méthode des différentes manières d’envisager l’analyse du discours par lexicométrie. Troisièmement, il s’agira de montrer comment un ensemble de « morceaux choisis » peut être envisagé par certaines approches comme un corpus taré de vices rédhibitoires viciant le commerce de son analyse. En guise de conclusion, nous prendrons position contre une condamnation trop rapide des corpus de « morceaux choisis ».

Publication disponible au https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01620762/document

Discours à propos du rôle de l’expertise dans les processus de prise de décision en développement international

Mon nouvel article est maintenant disponible. L’article portant sur les discours portant sur l’expertise et les processus de prise de décision en développement international a été écrit avec Laurent Paradis-Charette et Valérie La France-Moreau, toutes-tous deux étudiante-étudiant à la maîtrise en développement international à l’Université du Québec en Outaouais.

Nous proposons dans cet article une réflexion critique sur l’insertion de l’expertise dans les processus de prise de décision en développement international à partir d’une revue de la littérature. Nous montrons que la plupart des réflexions à propos de l’expertise la placent en relation avec une tendance générale à la technicisation des prises de décisions ainsi qu’en relation avec une hiérarchisation des connaissances. Nous proposons une typologie de classification des différentes positions à l’égard de l’expertise, de son inscription institutionnelle, de sa participation à des processus décisionnels et de son rôle.

Mots clés : savoir-faire, acquisition des connaissances, prise de décision, coopération internationale

This article proposes a critical examination of the use of expertise in decision-making processes in the field of international development. Based on a literature review, we show that most writings place expertise in its relationship to a general tendency to emphasize decision-making as a technical issue and to put it in relation with a hierarchy of knowledge. We outline a classificatory typology of the various positions regarding expertise, its institutional inscription, its participation to decision-making, and its role.

Key words: expertise, knowledge acquisition, decision making, international cooperation

http://www.erudit.org/revue/ps/2016/v35/n2-3/1037016ar.html

Dimitri della Faille, Valérie La France-Moreau et Laurent Paradis-Charette (2016) “Discours à propos du rôle de l’expertise dans les processus de prise de décision en développement international”, Politique et Sociétés, vol. 35, n. 2-3, pp. 215-237.