Des sciences sociales américaines après la seconde guerre mondiale : révolutions épistémologiques et naissance d’une contre-culture scientifique

Des sciences sociales américaines après la seconde guerre mondiale : révolutions épistémologiques et naissance d'une contre-culture scientifique

Della Faille, Dimitri (2002) “Des sciences sociales américaines après la seconde guerre mondiale : révolutions épistémologiques et naissance d’une contre-culture scientifique”, Esprit critique, vol. 4, n. 10, version électronique, URL : http://194.214.232.113/0410/article02.html.

RÉSUMÉ:
L’article présente, dans le contexte de l’après seconde guerre mondiale, un aperçu condensé portant sur les changements épistémologiques qu’ont connu les sciences sociales en général et la sociologie américaine en particulier. L’article fait un rapide survol de l’histoire des politiques scientifiques publiques et privées ainsi que de l’histoire de la pensée sociale. Il y est question avant tout de l’École de Chicago, du structuro-fonctionnalisme, du béhaviorisme, de l’interactionnisme symbolique ainsi que de la sociologie radicale. L’auteur tente de dégager la logique qui peut exister entre le fait d’être producteur de mouvements sociaux et d’en être le produit.