Un professeur de l’UQO observateur lors des élections au Chiapas

http://uqo.ca/medias-saint-jerome/nouvelles/7530

Le professeur Dimitri della Faille, du Département des sciences sociales de l’UQO, était observateur international invité lors des élections fédérales du Mexique qui se sont tenues le 7 juin 2015. Accrédité par l’Instituto nacional electoral du Mexique (Institut national électoral – INE), le professeur a assisté aux élections dans l’État du Chiapas dans le sud du Mexique.

dimitri_chiapas_2

L’État du Chiapas est régulièrement traversé par des conflits politiques entre différents groupes qui s’opposent aux politiques économiques et sociales mis en place par le gouvernement. La compagne électorale et les élections du mois de juin 2015 y étaient fortement contestées et de nombreux évènements de confrontations ont eu lieu pendant la campagne.

dimitri_chiapas_1

À l’invitation du Conseil électoral de la ville d’Ocosingo, le professeur Dimitri della Faille a pu avoir un accès privilégié à tous les bureaux de vote ainsi qu’aux fonctionnaires dans le but d’observer le déroulement des élections. Pour le professeur, cette observation lui aura permis de contribuer à sa compréhension des institutions politiques en Amérique. Sa présence aura aussi pu avoir comme effet de minimiser les tentatives de manipulation des élections. Dans ce contexte, il a produit un reportage photographique qui documente le processus électoral. Il est possible de consulter la galerie photo du professeur della Faille ici : Photos des élections au Chiapas « Pendant mon séjour, j’ai eu la chance de rencontrer des représentants des partis et de la société civile, j’ai assisté aux délibérations du Conseil électoral en plus d’observer le dépouillement des urnes. J’ai aussi assisté à certains actes de groupes ayant tenté d’empêcher la tenue des élections par le blocage des lieux de votes et par la destruction d’urnes », expliquait le professeur della Faille.

Le professeur della Faille est spécialiste en sociologie politique et dans l’étude de l’Amérique latine. Il n’en est pas à sa première expérience à titre d’observateur d’élections. En 2014, il avait aussi joué le même rôle, mais cette fois, c’était lors des élections nationales au Salvador. Ces expériences renforcent l’expertise du corps professoral de l’UQO dans le domaine de l’étude du développement international.