Sons et leçons

Procurez-vous l’édition de juin-juillet 2015 de la revue Québec Science. Vous trouverez un court profil de mon expérience artistique et académique, comme professeur et chercheur, dans le supplément intitulé “Passeport pour l’inconnu”. Québec Science est une revue grand public mensuelle. Plusieurs fois primée, elle est la principale revue de vulgarisation scientifique au Québec.

quebec_science_337_930

http://www.quebecscience.qc.ca/fr/publication.php?id=33720154

Dans une petite galerie d’art de Yangon, au Myanmar, quelques dizaines de curieux écoutent et observent Dimitri della Faille. Accroupi avec ses pieds nus au milieu des câbles électroniques, l’artiste manie fébrilement les boutons d’une petite console de son. Puis, sous les lumières intermittentes, les sons rappellent tantôt le vacarme d’une usine, tantôt le bruit du vent. De l’art ! « Je suis aussi un chercheur, dit ce professeur de sociologie à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Ces expériences artistiques me permettent d’établir un contact avec les gens de façon bien plus naturelle et spontanée que si je me présentais comme sociologue. Ils me parlent sans filtre. » Myanmar, Philippines, Vietnam, Colombie, le chercheur et artiste arrive ainsi à prendre le pouls des sociétés en pleine révolution sociale. Et sur scène, il devient spectateur de ceux qui viennent le voir. Il en tire autant des sons et des leçons qu’il transmet à son tour à ses étudiants de Gatineau. Un cours fort en décibels, présume-t-on.

2015-05-22 quebec science bis