Le professeur della Faille participe à une rencontre sur l’art et les mouvements sociaux à Taïwan

Les 15 et 16 août derniers, le professeur Dimitri della Faille du département des sciences sociales de l’Université du Québec en Outaouais participait à la rencontre annuelle de l’Association des sociologues de l’art de Taïwan. Le professeur della Faille est sociologue, spécialisé en études du développement et il est lui-même artiste en arts médiatiques. Il a performé et donné des ateliers dans une quinzaine de pays dont plusieurs pays d’Asie. Il était invité à cette rencontre par la professeure Lai Chia-ling, professeure à l’Université Normale Nationale de Taïwan (NTNU), membre du comité de direction de l’Association.

della_faille_taiwan

La rencontre de cette année avait lieu à l’Université Nationale des Arts de Tainan (TNNUA) à l’invitation du professeur Chen Horng-yi. Une quinzaine de sociologues de l’art, de la culture et des médias de plusieurs universités de Taïwan se sont réunis pour réfléchir à la contribution des artistes aux mouvements sociaux et aux transformations sociales et culturelles. Le thème est d’actualité pour Taïwan. Car, en effet, au printemps 2014, le mouvement dit des tournesols (Sunflower Movement) a secoué le monde politique, social et culturel de Taïwan. Des groupes étudiants et de la société civile ont occupé les rues et le parlement pour s’opposer à la place grandissante de la Chine dans la politique et l’économie de Taïwan. Les artistes et les acteurs du monde de la culture y occupent une place importante.