Le professeur Dimitri della Faille de l’UQO : observateur international aux élections présidentielles du Salvador

Le professeur Dimitri della Faille de l’UQO : observateur international aux élections présidentielles du Salvador

Professeur della Faille au Salvador

http://uqo.ca/nouvelles/6051

Dimitri della Faille, professeur au Département des sciences sociales de l’UQO, sociologue et spécialiste de l’Amérique latine, a participé à une mission internationale d’observation des élections présidentielles au Salvador du 28 janvier au 7 février 2014. Le professeur della Faille a été invité par l’organisation non gouvernementale salvadorienne FUNDASPAD (Fundación Salvadoreña para el Desarrollo Local y la Democracia – Fondation salvadorienne pour le développement local et la démocratie).

Cette organisation a réuni plus de 300 observateurs internationaux qui ont ainsi formé une mission de solidarité internationale ayant comme objectif de s’assurer du bon fonctionnement et de la transparence de la deuxième élection présidentielle libre dans ce pays depuis la fin de la guerre civile en 1992.

Le professeur della Faille a rencontré différents acteurs politiques du Salvador et d’Amérique latine et des députés et représentants du gouvernement actuellement au pouvoir dont leur parti, le FMLN (Frente Farabundo Martí de Liberación Nacional – Front Farabundo Marti de libération nationale), est issu des mouvements de lutte politique et des guérillas marxistes.

Il a participé à des séances avec le Tribunal suprême électoral et a également eu l’occasion d’interagir avec les anciens présidents du Honduras et du Paraguay, Manuel Zelaya et Fernando Lugo, qui étaient eux aussi observateurs internationaux pour ces élections.

Durant son séjour, le professeur della Faille s’est familiarisé avec diverses initiatives du gouvernement du Salvador, dont des projets d’alimentation et d’innovation en agriculture menés solidairement avec les pays de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA).

Le jour des élections, le 2 février dernier, Dimitri della Faille a observé la manière dont les votes et le comptage se sont déroulés dans les villages de la province rurale de San Vicente. Bien que le parti FMLN ait remporté une majorité de voix, un second tour devra avoir lieu le 9 mars 2014. Ce second tour déterminera qui de Salvador Cerén (FMLN – gauche) ou Norman Quijano (Arena – droite) remportera les élections.

« J’ai été impressionné par la qualité du travail des organisations rencontrées et leur volonté de travailler à trouver des moyens de réconcilier des groupes sociaux qui, il y a quelques années encore, interagissaient par la voie des armes. J’ai été également marqué par la qualité et l’ampleur des projets actuellement mis en place par les différents organismes à nature sociale afin de transformer la société qui a été profondément affectée par des politiques de destruction du tissu social. J’ai vu que les institutions démocratiques avaient proposé un mode de scrutin démocratique que je qualifierais de fort et de sécuritaire dont les différentes étapes permettent de réduire les fraudes massives », explique le professeur della Faille.

Une expérience fort enrichissante pour Dimitri della Faille, professeur à l’UQO!